1_thumb2_thumb3_thumb4_thumb

L'Office des pêcheurs de homard des Îles-de-la-Madeleine est un organisme à but non lucratif fondé en 1991 et dont la mission principale est de favoriser une mise en marché ordonnée des homards des Îles-de-la-Madeleine. L'Office est d'avis qu'une répartition équitable d'un juste prix de vente entre les divers intervenants de la chaîne de mise en marché assurera une rentabilité acceptable des petits pêcheurs propriétaires-exploitants des entreprises de pêche aux homards des Îles-de-la-Madeleine. Ce faisant, la rentabilité des pêcheurs favorisera davantage la pérennité de la ressource et la distribution des retombées économiques qui lui sont liées dans l'ensemble des villages de l'archipel; des objectifs partagés avec l'Association des pêcheurs propriétaires des Îles-de-la-Madeleine.
photo_homardPar ailleurs, il est bon de rappeler que le homard des Îles-de-la-Madeleine est, à juste titre, une source de vitamines, protéines, phosphore, zinc, cuivre et sélénium. Il est surtout faible en gras saturés et contient des acides gras oméga 3, reconnus pour prévenir les maladies cardiovasculaires.
1_thumb2_thumb3_thumb4_thumb

À la combinaison naturelle des fonds rocheux, communément appelés des pêcheurs par le fond du Sud-Ouest, le fond cassé, la pierre du Ouest et par bien d'autres noms évocateurs, aux nombreuses bandes sous-marines de sable s'ajoute un savoir traditionnel reposant sur plus de cent trente-cinq ans de pêche. Tout ce savoir combiné à l'expertise scientifique développé au cours des années, ont permis la mise en place de mesures de gestion par les pêcheurs favorisant grandement la pérennité du homard de la ZPH 22 et du même coup, un fort potentiel d'obtention d'une certification écologique du homard des Îles-de-la-Madeleine.
1_thumb2_thumb3_thumb4_thumb

La zone de pêche du homard des Îles-de-la-Madeleine est située en plein milieu du Golfe Saint-Laurent, soit à des dizaines, voire des centaines de kilomètres du continent. Le caractère remarquable de l'écosystème marin madelinot fait en sorte que le homard des Îles-de-la-madeleine qu'il soit pêché à Grande-Entrée, Cap-aux-Meules, Havre-Aubert ou ailleurs autour des Îles, provient d'une même « unité biologique », l'équivalent d'un même terroir pour les vins, la ZPH 22.

Sous-catégories

 

Plan maritime : «Élan sans précédent» à l’économie, dit Couillard

 

 

 

Le Plan maritime et le Plan Nord vont créer un «élan sans précédent à notre économie», a affirmé Philippe Couillard, de passage hier aux Îles-de-la-Madeleine.

 

 

 

 

 

«J’y suis venu quatre fois en deux ans», a souligné le premier ministre, qui a choisi ce moment pour rendre publique la composition du comité responsable du Plan maritime, présidé par le ministre délégué Jean D’Amour, qui sera secondé par le ministre des Transports Robert Poëti.

 

 

 

Le Plan maritime libéral a l’ambition d’exploiter «tout le potentiel maritime du Québec, de manière responsable et dans un contexte de croissance des échanges commerciaux internationaux.»

 

Pêche au homard

 

M. Couillard est arrivé aux Îles-de-la-Madeleine hier en fin d’après-midi. Il a assisté en soirée à la messe des travailleurs de la mer à l’église de Grande-Entrée pour ensuite procéder au lancement des fleurs en mémoire des marins disparus.

 

Il sera ce matin très tôt sur les quais de Grande-Entrée pour saluer les équipages qui se préparent à la mise à l’eau des cages à homard, qui ouvre la saison de la pêche.

 

Près de 325 homardiers vont prendre lamer à l’aube dans une région où 1200 pêcheurs et aides-pêcheurs vivent de la pêche au homard.

 

 

 

 

 

http://www.ilesdelamadeleine.com/blog/2014/05/plan-maritime-elan-sans-precedent-a-leconomie-dit-couillard/