En raison d'une absence d'un couvert de glace dans le golfe Saint-Laurent l'hiver dernier, les Îles-de-la-Madeleine ont subi une plus grande érosion de leurs côtes qu'à l'habitude. Ce phénomène a sûrement contribué, du même coup, à un grand ensablement de certains ports de pêche. Le ministère Pêches et Océans Canada, après analyse avec les acteurs impliqués, en est venu à la décision qu'il serait difficile d'effectuer les travaux de « désensablement » dans les délais requis pour respecter l'ouverture de la saison de pêche aux homards prévue le 2 mai. Celle-ci a donc été reportée au 9 mai, le dépôt des casiers en mer ayant été autorisé à partir du 7 mai à 5 heures.