Photo-104-620x350Initialement prévue pour samedi, l’ouverture de la pêche au homard aux Îles-de-la-Madeleine se tiendra vendredi matin.

Des prévisions de forts vents du sud-ouest de 50 km / h forcent Pêches et Océans Canada à devancer d’une journée le départ des 325 bateaux des 10 quais de l’archipel.

La directrice par intérim de Pêches et Océans aux Îles, Sylvette Leblanc, explique que la navigation serait dangereuse pour les bateaux, chargés de dizaines de lourds casiers à homards, en raison des grands vents.

« En terme de stabilité du bateau, ne serait-ce que le fait que les aides-pêcheurs, qui sont sur le bateau, n’ont pas toute la place pour travailler. C’est difficile de se parler de l’un à l’autre s’il y en a un en arrière et un en avant. Quand il y a une bonne houle en plus, une bonne vague, on comprend que ça peut être pas mal plus dangereux. » — Sylvette Leblanc

Les fonctionnaires de Pêches et Océans ont consulté les pêcheurs avant de prendre la décision de devancer la mise à l’eau des 89 000 casiers à homards.

Les 1000 pêcheurs et aides-pêcheurs des Îles doivent désormais accélérer leurs préparatifs.

On ignore pour l’instant si le ministre des Pêcheries, Pierre Paradis, et le premier ministre Philippe Couillard pourront devancer leur séjour dans l’archipel.

La pêche au homard avait été repoussée en raison de l’hiver rigoureux et du printemps tardif.

 

Photo : Guylaine Richard
Source : Radio-Canada