homardLe ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation M. Pierre Corbeil, Le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, ainsi que le député de Gaspé, Georges Mamelonet étaient au Marché du Vieux-Port de Québec ce matin afin de souligner l’arrivée du homard du Québec sur le marché. Il a profité de l’occasion pour faire la démonstration du nouveau système de traçabilité permettant d’attester aux consommateurs le lieu de capture de leur homard.

Le programme de traçabilité mis en place prévoit la reconnaissance des homards pêchés aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie au moyen d’une étiquette fixée à l’une des pinces du crustacé et sur laquelle sont gravés un code alphanumérique et le logo d’Aliments du Québec. Signalons que cette année 100 % des homards en provenance de la Gaspésie et 25 % des homards venant des Îles-de-la-Madeleine seront étiquetés. Le programme prévoit que les crustacés récoltés seront tous bagués en 2013. Le consommateur pourra donc désormais consulter le site Internet d’Aliments du Québec et ainsi trouver rapidement le lieu de la capture du homard.

« Les eaux froides et salées des profondeurs de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent donnent à notre homard sa fraîcheur et son goût unique. Le programme de traçabilité permettra aux consommateurs qui désirent faire le bon choix et savourer ce qui se fait de meilleur de s’assurer de la provenance de leurs achats », a indiqué M. Corbeil.

« Voilà des actions qui s’accordent tout à fait avec les orientations du livre vert pour une politique bioalimentaire. En effet, la traçabilité concourt à distinguer les produits marins québécois, tout en renforçant la capacité concurrentielle de l’industrie de la pêche. Elle nous permet aussi de créer un environnement de production durable, qui contribue à l’occupation dynamique de notre territoire. Elle témoigne également de l’engagement et des efforts de nos pêcheurs qui font un travail formidable. Soutenons-les! », a conclu le ministre Corbeil.


 Sur la photo : Germain Chevarie, Georges Mamelonet et Pierre Corbeil
Source : Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Pour en savoir plus : Portail des Îles de la Madeleine